Vous êtes ici: Accueil \ ressources

Quand les archéologues s’allient aux ingénieurs : quelques études à la cathédrale de Tournai , par Laurent Delehouzée (SPW), Thierry Descamps (UMONS) et Laurent Van Parys (UMONS)


Conférence présentée par Laurent Delehouzée (SPW), Thierry Descamps (UMONS) et Laurent Van Parys (UMONS) dans le cadre du cycle Arkéo 2014.

« Repérer une trace, détecter une réparation, relever un profil… Non, vous ne suivez pas le travail de la police scientifique dans votre série télé favorite !

L’homme devant vous est un archéologue du bâti. Patrimoine de l’Humanité, son sujet d’étude est malade. L’effervescence des spécialistes qui s’activent pour comprendre les causes du mal n’entame pas son calme. L’archéologue le sait : au-delà de tout ce qui a pu être dit ou écrit, la meilleure source de connaissance est sous nos yeux.

Posément et méthodiquement, armé d’un bloc de papier et d’un crayon, il escalade les arcs-boutants, se hisse en tête des piliers ou contreforts, se faufile entre voûtes et charpentes, explore des endroits désertés, pour certains, depuis la construction de l’édifice et rassemble patiemment ces indices qui étaient disponibles mais que personne encore n’avait pensé à collecter. A force de temps, patience et sagacité, des éléments étranges surgissent puis, petit à petit, s’organisent pour proposer une lecture des événements qui permet d’intégrer des éléments qui, jusqu’ici, demeuraient inexpliqués.

Le récit de cette quête menée à la cathédrale de Tournai et plus spécifiquement sur ce chef-d’œuvre de l’architecture gothique qu’est le chœur de Notre-Dame vous sera présenté.

Ouvrant la voie à une meilleure compréhension des articulations de l’Histoire, une contribution originale est également détaillée : détournant des outils informatiques initialement développés pour tester virtuellement les performances de nouveaux avions, des ingénieurs travaillant en symbiose avec les archéologues vérifient la validité de certaines hypothèses et étudient divers scénarios qui permettent, in fine, de mettre en lumière l’origine probable des choix posés par les bâtisseurs du passé. »

Le(s) type(s) de public(s) de cet ressource:
Le(s) type(s) de cette ressource: