Vous êtes ici: Accueil \ ressources

L’Eolien, par Grégory Coussement (UMONS)


Conférence présentée à l’UMONS le 14/01:2010, dans le cadre du cycle Sciences, clés du futur, l’énergie.

Les éoliennes soulèvent souvent des débats passionnés où elles sont parfois décriées comme une solution folle ou plébiscitées comme source d’énergie pouvant permettre de mieux respecter notre planète en réduisant les émissions de gaz carbonique tout en diminuant notre dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles. Le kilowattheure éolien plus cher que l’électricité fournie par les centrales classiques, devient envisageable par ses avantages d’énergie renouvelable non polluante pour notre environnement et les aides offertes grâce à volonté écologique et stratégique des états de diversifier les formes d’approvisionnement.

Afin d’aider à la compréhension de son potentiel et de ses limitations, cette conférence intitulée « Energie éolienne : potentiel aérodynamique » vise dans un premier temps à présenter les principes d’extraction de l’énergie cinétique éolienne et les limites sur la puissance récupérable. Elle s’attache ensuite à donner, pour les éoliennes de moyenne et de grande taille à axe horizontal que l’on voit fleurir dans nos paysages, un éclairage sur les principes aérodynamiques de portance et de traînée des profils de pale qui sont à l’origine du couple et de la puissance disponibles à l’arbre. Par ce fonctionnement, s’apparentant à celui d’une aile d’avion, on justifiera la forme vrillée des pales à haut rendement ainsi que les techniques de régulation les plus courantes pour optimiser leur efficacité en relation avec l’intensité des vents. Ces règles permettront de comprendre l’évolution caractéristique de la puissance effectivement récupérable par le rotor d’une éolienne en fonction de l’intensité du vent.

Sur base des performances d’une technologie mature d’éoliennes de 1,5 mégawatt de puissance nominale et des relevés météorologiques, on analysera le potentiel effectif du gisement éolien wallon en fonction des variabilités mensuelles, saisonnières et annuelles passées. Pour être viable, les constatations montreront que, bien qu’inépuisable, l’énergie éolienne doit être considérée comme un moyen complémentaire à ceux existants tels que les centrales à combustible fossile dites polluantes, solaires, nucléaires ou hydrauliques n’émettant pas de gaz à effet de serre. En effet, la production intermittente et indomptable des parcs éoliens reste indépendante de l’appel de puissance des consommateurs. Cependant, grâce à des prédictions météorologiques de plus en plus fiables, celle-ci peut être correctement anticipée. Pour les gestionnaires, l’énergie éolienne représente donc un nouveau métier et un challenge pour la stabilité nationale et internationale des réseaux électriques.

L’enregistrement de cette conférence sera bientôt disponible, encore un peu de patience !

Le(s) type(s) de public(s) de cet ressource:
Le(s) type(s) de cette ressource: